top of page

Mme. Isabelle Palier



Née dans une famille avec une couturière comme sœur, j'ai toujours eu un penchant pour la couture ou la confection de tenues de poupées depuis mon tendre enfance. J'ai déménagé en France en 2006 pour tourner une nouvelle page dans ma vie. De nombreuses options s'offraient à moi à l'époque, y compris une abondance d'emplois, mais j'ai décidé de tout donner pour poursuivre mes rêves.



Au début, il était difficile pour moi de trouver un emploi en raison de ma maîtrise limitée du français. J'ai supplié les propriétaires de toutes les entreprises de couture que je pouvais trouver de m'accueillir. Malgré plusieurs revers, je n'ai jamais envisagé d'abandonner. J'ai fini par trouver le travail qui me convenait après l'avoir poursuivi tout au long de mon adolescence, j'y ai consacré ma vie depuis et j'ai pu créer ma propre entreprise au cœur de Lorient.


Maeva, ma propre fille, n'avait que deux ans quand je lui ai fait un Ao Dai pour la première fois en France. C'était un petit Ao Dai cramoisi, dont je me souviens encore comme étant vraiment charmant. Il faut un tailleur bien formé et très méticuleux pour coudre un Ao Dai; Ce n'est pas une tâche facile. Mais quand j'ai vu le Ao Dai que j'avais fait de mes propres mains, j'ai été submergé de fierté et de bonheur. C'était grâce au talentueux tailleur que j'étais devenu et à cette terre française sur lequel j’ai confectionné ce Ao Dai .



La belle-mère de mon amie a été ma première cliente française. Elle voulait montrer son amour pour sa belle-fille en achetant un Ao Dai traditionnel chez un tailleur. Je me souviens encore clairement de la couture du Ao Dai dans lequel j’ai mis toute ma passion et mon désir de mes origines. De plus, j'étais vraiment fière car de nombreux Français de ma ville avaient entendu parler du Ao Dai, et plusieurs de mes clients s'étaient même renseigné sur le Ao Dai que j'avais exposé dans le magasin.


Pour moi, avoir la possibilité de faire moi-même des Ao Dai pour mes amis étranger en France est non seulement un honneur, mais aussi une source de fierté car seuls ceux qui respectent véritablement une culture s'habillent dans leurs vêtements coutumiers.

6 views

Recent Posts

See All

An Vy

Comentarios


bottom of page