top of page

Mme. Bui Thi Bich Phuong



En parlant du áo dài, j’aimerai bien vous raconter mon histoire, qui est également un souvenir inoubliable en moi, de cette tenue traditionnelle. Elle a apporté du miracle à la vie de mon mari, une histoire que j’ai cachée dans mon coeur depuis très longtemps.


Grâce à votre programme, j’ai eu de la chance de partager cette histoire des miracles qui étaient arrivés à ma famille.


En 2001, mon mari a découvert qu'il avait du cancer, et notre famille a été choquée recevant cette mauvaise nouvelle. Notre belle-mère, moi et nos frères et soeurs étaient abasourdis. Mais après quelques jours, on reprenait notre vie quotidienne en nous nous encourageant de rester positive afin de commencer le combat luttant contre ce mal. Mon mari avait fait des allers-retours très souvent entre l’hôpital et son bureau, il continuait de travailler malgré cette maladie. Il m’avait dit qu’il devait rester en bonne forme pour qu’il puisse observer toutes les femmes de notre famille portent du áo dài, ce qu’il aime pour toujours, pendant les fêtes des nouvelles ans restants de sa vie. Il m’avait expliqué que, depuis qu’il m’avait vu porté le áo dài pendant le concours de Civilisation Commercial (en 1995), cette tenue avait devenue un symbole remarquable de la beauté en lui.


En 10 ans, notre vie passait dans la paix. Mais depuis 2011, sa maladie aggravait, et notre famille avait relancé, avec toutes nos forces, pour ce combat contre du cancer. On n’avait plus du temps à penser à des jours de fête, de bonheur. Parfois, j’ai trouvé mon mari resté là, perdait dans la tristesse. Je lui ai demandé ce qu’il pensait, et il m’avait dit qu’il manquait beaucoup les moments où notre famille se rassemble, où il peut voir tous les membres de notre famille portent les jolies áo dài. À ce moment-là, je le sentais et j’étais tellement triste pour lui. Il m’avait dit que, ma chérie, je me sens bien que ma santé est beaucoup affaiblie. “Maintenant, je n'ai que deux souhaits : que je serai en forme pour t’accompagner au mariage de notre fils, pour te voir porter le áo dài à côté de moi dans la cérémonie pour bénir notre fils. Et qu'on peut aller en France visiter notre fille, et voyager dans les pays alentours. Puis, c’est plein, ma vie. Juste ces deux souhaits, mais je ne sais plus si c’est réalisable.” Je lui ai dit de rester optimiste, que Dieu ne lui laissera pas tomber.


Et finalement arrivait le jour où mon fils annonçait son mariage. Nous deux, on a éclaté en émotions. L'un de ses souhaits est maintenant exaucé.


Pendant le mariage, mon mari devait prendre beaucoup d’effort afin de rester là toute la journée pour moi, et pour notre famille. Il était vraiment fatigué, mais il était tellement content quand son souhait était réalisé. Il n'en restait qu’un.


Mais l’autre souhait ne peut jamais se réaliser.


En 2015, il nous était quitté pour un autre monde, avec le deuxième souhait reste non-réalisable. Mais grâce à votre programme, j’arrive à transmettre cette histoire remarquable du áo dài à vous et à notre fille en France, le pays où il aimerait bien visiter un jour. Où notre fille a fait ses études, et maintenant bien installé avec son travail. Je crois bien qu’il est content en observant notre famille depuis son nouveau monde.


Et comme il souhaite, pendant les fêtes nouvelles an, notre famille garde toujours l’habitude à porter les áo dài traditionnels du Vietnam, et prendre beaucoup de photo. Pour que nos nièces et neveux, et les générations qui suivent, comprennent bien la valeur indispensable du áo dài.




3 views

Recent Posts

See All

An Vy

Comments


bottom of page